BIO

Elsa Kopf a beaucoup écouté Blossom Dearie, Suzanne Vega, Joni Mitchell… Ces douceurs entre folk et jazz sont le point de départ de son style, de ses premières compositions parues sur l’album "Acoustic Joys" (2011). Dans des balades d’une lumineuse mélancolie ("April", "Larmes de Caramel"…), le minimalisme des arrangements laissait toute place à des gros plans sur la voix.


Mais Elsa Kopf n’est pas une artiste monochrome. Elle a plus d’une corde à sa guitare, et plus d’une langue dans sa poche. En 2013, sur son deuxième album "Marvelously Dangerous", son ami et producteur Pierre Faa (cf. Peppermoon) lui offre un écrin d’arrangements subtils, où la guitare folk s’entremêle à des volutes digitales, comme chez Beach House, Emiliana Torrini ou Au Revoir Simone.

La tentation électronique se confirme avec un remix de "Cherry Blossom Rain" par Marnix Dorrestein (alias IX), jeune et brillant producteur nééerlandais.


La vie de cet album l’entraîne aux Pays-Bas, en Suisse, et surtout en Asie où elle effectue deux belles tournées en 2014-2015.

En Chine, elle est invitée sur CCTV5 pour une prestation live. En Corée, elle participe à l’émission musicale "EBS Space", à l’invitation de la chanteuse folk Siwa, et enregistre une chanson très remarquée ("Days and Moons") pour la série "My Beautiful Bride" (OCN).


Le troisième album d’Elsa Kopf, à paraître début 2017, confirmera sa personnalité à facettes en reliant dans un même monde des balades folk, des chansons pop sous influence sixties (avec le groupe anglais The Cassini Files) et des échappées électro.